Les gouvernements sont dépassés par l’internet

C’est de pire en pire : les gouvernements, les autorités sont d’une maladresse dramatique vis à vis d’internet.
Les décisions qui devraient servir à structurer la société sont régies par les règles de la politique-spectacle.

Florilège :

Bref les décideurs ont des conseillers internet « qui s’y connaissent vachement » vu qu’ils ont « internetexploreure » sur leur bureau un compte sur fessebouc.

Ont-ils souffert de manque d’iode durant leur jeunesse ?

Error_Message

______
François, dépité par tant de bêtise.

Publicités

HADOPI : N’ayez aucune crainte !

Ne vous inquiétez pas pour la loi Création et Internet…

Il va falloir attendre quelques semaines pour représenter le texte, j’ai lu après le mois de juin.

On peut donc raisonnablement s’attendre à un passage tard dans le nuit, un jour de départ en vacances, avec des parlementaires UMP présents et contraints à voter pour…

Edit : même pas. Le texte sera représenté Fin avril.

Abus de Bourbon

Hadopi, tu sent le vomi !
Qui va payer ? le contribuable.
Les artistes,  n’en auront pas les fruits,
car l’ Hadopi n’est pas applicable.

(c)  x86bar.wordpress.com – 2 avril 2009

Les crânes d’oeuf ont gagnés, le foutoir va pouvoir commencer.

Les seuls qui qui y gagner dans cette histoire, se sont les prestataires et les cabinets de consulting qui vont être chargés d’étudier la non-faisabilité du mouchard inopérant. 😦

preuve_par_ip1

Serveur de son sous Linux

La gestion du son sous Linux est parfois pénible : c’est effectivement une affaire compliquée, parce que de nombreuses possibilités existent, avec plusieurs générations de systèmes audio (oss, alsa, pulse-audio), et des passerelles rendant la cohabitation plus ou moins heureuse.

Néanmoins, cette complexité permet de faire des choses vraiment intéressantes avec les versions récentes de Mandriva, dotées de PulseAudio.

Su un PC de mon salon servant de juke-box, sous Mandriva 2009, il me suffit de régler Puse Audio comme suit :

Configuration de Pulse AudioConfig pulseaudio

Reste à régler Volume control pour envoyer le son d’amarok vers le périphérique RTP Multicast, ou plutôt la sortie simultanée.

Sur une autre machine,sous Mandriva 2008 SPring,  je règle le serveur de son comme cela :

Config PulseAudio pour recevoir le fluxpa-r2

Et ensuite, dans volume control, je peut choisir le son transmis par le réseau:

VolumeCOntrol sur le récepteur RTP

Et voila ! Au premier étage, j’ai le son issu du média center du rez de chaussée.

Alors, c’est vrai que le son sous Linux est parfois compliqué, mais lorsque les logiciels utilisent le bon support (PulseAudio) c’est tout de même drôlement bien !

_______
Framçois, qui apprends toujours

La radio numérique française tuée avant sa naissance

pure_pocketDAB_1500

Voila plus de 10 ans que les constructeurs ont dans leur catalogue des équipements « broadcast » numériques.
Voila plus de 10 ans que des normes internationales existent et que des expérimentations ont débutées.

Mais voilà, en France, on a des  idées, alors c’est décidé : la France, dernier ilot de résistance à la gauloise, se prépare à faire cavalier seul.

C’était pourtant simple :  pour faire de la radio numérique, on utilise la norme de diffusion conçue pour la radio numérique: DAB (Digital Audio Broadcasting), ou son successeur  DAB+. Les équipements existent, ça fonctionne, c’est fait pour… Mais c’était sans compter sur nos brillants penseurs, dignes héritiers des « lumières » (tu parles, quel bande de crétins !),  qui ont décidé qu’on ferait la radio numérique avec la norme T-DBM.

C’est un drôle de choix, pour faire de la radio numérique,  d’utiliser une norme prévue pour la télévision sur mobile. Les postes de radio numérique pourront recevoir une image par seconde (nan, c’est trop fort, juste de quoi passer des pubs !). Seul défaut : ça ne marche pas, ou en tout cas très mal. Toutes les expérimentations l’ont montré. Qu’a cela ne tienne.

Résultat:
– avec 2 fois moins de canaux disponibles,  l’offre déjà très pauvre, va continuer de mourir. Super choix.
– les équipement non-standard vont couter un argent fou (20000€ un encodeur, les petites radios locales vont avoir des soucis).

D’autre part, alors que dans tous les domaines on parle de norme, d’harmonisation, la France s’isole : tous les voisins européens déploient la radio en DAB+.  Dans le monde, seule la France et la Corée ont fait ce choix ridicule. On se croirait revenu au temps du SECAM, utilisé uniquement en France et dans quelques pays d’Afrique. Cela ressemble aussi à la TNT, déployée en mpeg2, puis en mpeg4, histoire d’avoir des décodeurs incompatibles.

Alors voilà, pour recevoir la radio numérique en France,  il va falloir des récepteurs spéciaux, des auto-radio spéciaux,  des baladeurs spéciaux, des émetteurs spéciaux, tout cela va coûter un max. Les radios d’autoroute devraient protester, parce que aucun étranger ne pourra écouter les programme – incompatibles !

Donc, voilà, c’est plié: la radio numérique ne pourra être qu’un flop de plus en France.

Pourquoi ?

  1. Le GRN, grouppement des principales radios nationales, n’avait pas envie que soit techniquement possible la création de nouvelles radio, indépendantes. Leur choix ferme la porte a tout nouvel arrivant, et même réduit le nombre de concurrents.
  2. En choisissant un mode de diffusion spécifique, on ferme le marché des récepteurs: pas question d’un ipod capable de recevoir la radio numérique française, il faut un récepteur spécifique, dont la conception est verrouillée par 394 brevets. Certains vont se faire de l’argent là-dessus. Pourquoi pas revenir aux phares jaunes pendant qu’on y est ?

Alternative ?

La relève est prête: la radio passe déjà par internet, avec une offre pléthorique et variée. A la maison, au travail, on a la chance de pouvoir écouter autre chose que des 40 titres qui passent en boucle sur les 5 ou 6 radios musicales. Dès qu’on aura du wimax, le problème de l’auto-radio sera résolu. J’ai découvert des artistes très intéressants sur smoothjazz.com, alors que sur RFM on entend toujours les mêmes titres de Michel Berger. Je n’ai rien contre lui, mais il a fait + que 3 chansons il me semble… Mais voilà, le « pannel » d’auditeurs de référence trouve ça cool. Pas moi,  je zappe viteet met longtemps à revenir.

Entre temps, on va investir des sommes considérables dans un réseau de diffusion national obsolète. Qui va payer ? Nos impôts.

Quelques précisions ici : Une norme contestée ou  DMB – la radio numérique mondiale n’a pas besoin de tes services

______
François

Publié dans Musique. Étiquettes : , , , , . 3 Comments »

Pure talent

Si vous êtes troglodytes et que vous ne connaissez pas Ben Harper, écoutez-voir ça :

Comme quoi, le truc le plus fort du monde, c’est la créativité, l’imagination.

______
François

Publié dans Musique, video. Étiquettes : . Leave a Comment »

Apple fait fort

ipod classicLes concurrents pleurent ou écument de rage selon les tempéraments, mais s’est incontestable : Apple a fait fort avec le baladeur ipod et le service de téléchargement itune music store.

Tant les fabricants de baladeurs que les tenanciers de site de téléchargements de musique n’ont qu’un objectif en point de mire: rattraper Apple.

Lors de la sortie de l‘iphone, Apple à remis ça. Il y a eu des septiques (comme un certain Steve Balmer qui disait que ça ne marcherait pas) et paf, ça plait, ça ce vend (500 000 en quelques mois jours aux Etats-Unis, 1 million d’activations de lignes en 1 semaine d’après AT&T *).

Et ça va continuer : Steve Jobs annonce de nouveaux ipods, une baisse de prix sur l’iphone (avec un effet rétro-actif pour le clients qui l’ont achetés avant, la classe) , et surtout un mix de 2 succès : l’ipod touch: un iphone sans fonctions de téléphonie, mais avec l’interface de l’iphone.

Quel coup de maître ! Apple ipod touch

Si comme moi votre forfait de téléphone risque fort de ne pas être chez l’opérateur qui aura l’exclusivité de l’iphone, vous pourrez néanmoins acquérir ce bel objet. Les commandes sont ouvertes dans Apple Store.

Une interface vraiment au top, une connectivité wifi et un navigateur Safari, 8Go de stockage pour 309 €. Cher, mais beau.

Dommage qu’il manque l’appli Mail 😦 mais le webmail doit fonctionner via Safari

Plus d’infos chez Apple

* Edit du 11/9 : voici de nouveaux chiffres concernant l’iphone :
Apple annonce 1 million d’unités vendues en 2 mois et 10 jours.

_____
François