J’aime ce X

Logo X.org

Je vous rassure tout de suite, je ne pense pas au films du même nom, mais a cette interface graphique étonnament bien conçue: X-Window.
Son architecture n’est pas nouvelle, et parfois j’ai pesté contre sa configuration, mais franchement, au niveau des possibilités, c’est TOP.

J’ai ainsi eu besoin d’un client web pour une appli. Comme je ne disposait que de vieille machine de récup. pour ce projet sans budget, et qu’en plus il fallait une connexion wifi, le vieux windows98 présent sur la machine à été viré, remplacé par une mandriva 2006.

Bien sur, KDE sur un PIII, faut pas être pressé… mais X-Window est souple: on change de gestionnaire de fenêtre, on passe par IceWM par exemple, et hop, ça marche tout de suite mieux.

Mais, encore plus fort que le roquefort, j’ai découvert un truc délirant.

Depuis mon poste de travail windows2000, je peut lancer des applis sur un serveur linux dont le CPU s’ennuie, et avoir l’affichage déporté dans une fenêtre de mon PC. Pas en vnc, non, en X natif.

Il faut putty dernière version, et un serveur X pour windows: Xming.

Capture sur le site Xming capture sur le site Xming Capture sur le site Xming
Tout est expliqué sur le site de l’association ResEI

Avec ça, simplement, on peut avoir toutes les applis Linux X-Window sous MS Windows.

cétipasbo ?   en tout cas, c’est plus leger qu’une machine virtuelle.

François, le 1er barman X respectable.

Publicités
Publié dans Linux. Leave a Comment »

Web 2.0: et finalement pourquoi pas ?

J’ai commencé par être réfractaire au web 2.0

Même après avoir lu les exposés de Louis Naugès vantant le web 2.0, je n’accrochait toujours pas. Ca faisait trop marketing, pas assez terre à terre pour un rural comme moi.
Finalement, je suis de moins en moins réfractaire, pour les raisons suivantes:

  • Les avantages du client web standard, j’en suis conscient depuis longtemps: au travail, je ne fait plus que des développements web. Maintenir un client à distribuer partout, c’est lourd.
    Lorsque je dois encore installer sur un pc une appli cliente faite par un fournisseur, je me dis que c’est du temps perdu.
    Lorsqu’en plus, le client-server est mal fait, lent, moche, je me dit qu’ils feraient mieux d’abandonner ce modèle obsolète, et de tout faire en php/xhtml/css. Certains* nous vendent encore du client Delphi connecté en odbc à un moteur interbase, et le résultat n’est pas brillant.
  • C’est clair que bien utilisé, on peut faire « quelque chose » de la bande passante de l’adsl. Peut être pas tout (le montage vidéo, je n’y crois pas), mais pas rien.
  • Coupler une bonne appli web à une offre intéressante de FAI semble bien adaptée à ce genre d’usage: l’EasyGate de Neuf-Cegetel est l’élément qui peut déclencher un changement.
    Une box nouvelle génération, qui rend la free-box subitement ringarde: on y branche un écran, un clavier et une souris, et la « box » devient terminal web, avec Firefox, Gimp, sans disque dur, sans virus, et sans devoir ré-installer XP. C’est vrai que le produit à de quoi séduire, et même fasciner.

C’est se qu’explique Bertrand Lemaire dans un article où il compare ce terminal au bon vieux Minitel.

Chose incroyable, c’est cette comparaison qui m’a convaincu que le web 2 peut être autre chose qu’une mode.

Comme quoi, le minitel aura servi à quelque chose !

Le plus étonnant, c’est que ce ne soit pas Google qui lance cela, après toutes les rumeurs des derniers mois.
* Par soucis d’apaisement, le nom n’est pas donné ici, sauf si vous insistez 😉

François, barman du x86 bar.

y’a plus de saison ma bonne dame…

Pauvres citadins…

Je vous plains vraiment lorsque je regarde le prix des fruits de saison dans les magasins.

  • 4.75 € le kilo de pèches
  • 40 € le kilo de franboise !
  • 36 € le kilo de groseilles !!!

Il doit y avoir un problème quelque part, parceque ce sont des produits de saison.

Alors que le prix en cette saison devrait être raisonnable, c’est le même tarif que pour avoir des fraises en décembre: débilité commerciale.
Avec un bout de terrain de pas grand chose, c’est vraiment facile de récolter quelques kilos de groseilles. En se moment c’est la pleine saison, avec quelques pieds on ramasse des kilos, et ça ne coûte rien. Les pèchers ont les branches qui cassent sous le poids des fruits.

Alors cet hiver, qui c’est qui va se régaler avec des gelées de groseilles et de framboises, hummm, c’est le François.

C’est tout de même dingue que les parisiens soient des vaches à lait.

Interface graphique 3D

Puisque vous êtes au bar, parlons d’apéro d’aero:

à l’origine dans windows longhorn, il devait y avoir :

  • un système de fichier révolutionnaire: winfs,
  • un système de sécurité absolu: paladium,
  • une nouvelle interface graphique : aero,

Finalement, windows longhorn c’est fait raboter les cornes: exit winfs, exit paladium.

Reste aero, LA nouveauté de Windows vista.

Par contre, pour profiter de cette inovation technologique, accrochez-vous, ou plutôt prévoyez de changer de PC : Les pré-requis techniques sont plutôt gourmands:

  • RAM 1Go
  • Processeur 1Ghz
  • carte graphique DirectX9 avec 128Mo de RAM et un pilote WDDM

Pour mémoire, pour XP le pré-requis était de 128Mo et un celeron 300 MHz, mais il est inutile de vouloir travailler avec moins de 512Mo. Si le même facteur 4 s’applique pour vista, prévoyez des emplacement libres pour des barette mémoire supplémentaire. Et si vous réussissez à travailler avec XP sur un celeron 300Mhz, faites moi signe.

Bref, non seulement les prérequis techniques de WIndows Vista en font réagir plus d’un, mais s’il sont autant sous-évalués que les précédents, on va bien rigoler…

Les marchands de PC se frottent les mains, il va y avoir des ventes, et pas des config à 400€ !

Tout cela est ridicule.

  1. A-t’on besoin de ça ?
    Personnellment, voici ce que me manque sous windows : 4 bureaux virtuels (comme sous X), et des programmes qui fonctionnent bien sans être administrateur.
    C’est joli les effets 3D, mais changer de PC et d’OS pour cela, ce n’est pas rechercher l’efficacité.
  2. Ca existe déjà, c’est gratuit, et ça marche sur des configs bien plus légères !

Comment cela, ça existe déjà ?

Lire le reste de cette entrée »

Avoir un logiciel en français, c’est trop demander ?

Je parle français*, c’est ma langue natale.

Se trouver face à un outil informatique mal traduit est vraiment problématique, parce qu’on veut l’utiliser au mieux, mais si les menus ou la notice sont truffés de contre-sens, l’outil y perd…

Dans le genre traduction stupide, voici une copie d’écran de Windows 2000 serveur.

mmc gestion de l'ordinateur dans windows2000 server

Rien d’extraordinaire, pas de faute d’orthographe… sauf que le traducteur n’a pas compris ce qu’il traduisait.
la colonne Ouvrir les fichiers devrait s’appeler Fichiers ouverts !

C’est ridicule parce que :

  • ça n’a pas le même sens: entre le nombre de fichiers ouverts et l’action d’ouvrir un fichier il y a une nette différence,
  • Microsoft à de quoi se payer des traducteurs et des relecteurs,
  • Le produits Windows 2000 server n’est pas une version béta, c’est un truc archi-courant,
  • Il s’agit d’un produit commercial vendu à un tarif non négligeable,
  • la correction est hyper-facile, il y a juste un libellé incorrect, sans implications ailleurs.

 

Alors pourquoi ça reste ?

Je n’ai pas la réponse, juste l’impression que le client est pris pour ce qu’il n’est pas obligatoirement.
Je paye encore et encore pour un produit qui n’est pas fini, et qui ne le sera jamais. Les nouvelles version sortent avant que ces défauts soient corrigés. La réponse officielle serait surement: passez à windows 2003 server, cette version est obsolète; mouais.

Ce genre de détail fait aimer l’open-source: si l’éditeur n’a pas le temps de corriger les défaut mineurs, une communauté peut très bien s’en charger. La précision de la traduction de logiciels comme Firefox (frenchmozilla) ou OpenOffice montre bien qu’un produit gratuit peut atteindre une qualité supérieure à un produit payant, un comble !

* et fais aussi quelques fautes, mais j’arrive souvent à les corriger.