La radio numérique française tuée avant sa naissance

pure_pocketDAB_1500

Voila plus de 10 ans que les constructeurs ont dans leur catalogue des équipements « broadcast » numériques.
Voila plus de 10 ans que des normes internationales existent et que des expérimentations ont débutées.

Mais voilà, en France, on a des  idées, alors c’est décidé : la France, dernier ilot de résistance à la gauloise, se prépare à faire cavalier seul.

C’était pourtant simple :  pour faire de la radio numérique, on utilise la norme de diffusion conçue pour la radio numérique: DAB (Digital Audio Broadcasting), ou son successeur  DAB+. Les équipements existent, ça fonctionne, c’est fait pour… Mais c’était sans compter sur nos brillants penseurs, dignes héritiers des « lumières » (tu parles, quel bande de crétins !),  qui ont décidé qu’on ferait la radio numérique avec la norme T-DBM.

C’est un drôle de choix, pour faire de la radio numérique,  d’utiliser une norme prévue pour la télévision sur mobile. Les postes de radio numérique pourront recevoir une image par seconde (nan, c’est trop fort, juste de quoi passer des pubs !). Seul défaut : ça ne marche pas, ou en tout cas très mal. Toutes les expérimentations l’ont montré. Qu’a cela ne tienne.

Résultat:
– avec 2 fois moins de canaux disponibles,  l’offre déjà très pauvre, va continuer de mourir. Super choix.
– les équipement non-standard vont couter un argent fou (20000€ un encodeur, les petites radios locales vont avoir des soucis).

D’autre part, alors que dans tous les domaines on parle de norme, d’harmonisation, la France s’isole : tous les voisins européens déploient la radio en DAB+.  Dans le monde, seule la France et la Corée ont fait ce choix ridicule. On se croirait revenu au temps du SECAM, utilisé uniquement en France et dans quelques pays d’Afrique. Cela ressemble aussi à la TNT, déployée en mpeg2, puis en mpeg4, histoire d’avoir des décodeurs incompatibles.

Alors voilà, pour recevoir la radio numérique en France,  il va falloir des récepteurs spéciaux, des auto-radio spéciaux,  des baladeurs spéciaux, des émetteurs spéciaux, tout cela va coûter un max. Les radios d’autoroute devraient protester, parce que aucun étranger ne pourra écouter les programme – incompatibles !

Donc, voilà, c’est plié: la radio numérique ne pourra être qu’un flop de plus en France.

Pourquoi ?

  1. Le GRN, grouppement des principales radios nationales, n’avait pas envie que soit techniquement possible la création de nouvelles radio, indépendantes. Leur choix ferme la porte a tout nouvel arrivant, et même réduit le nombre de concurrents.
  2. En choisissant un mode de diffusion spécifique, on ferme le marché des récepteurs: pas question d’un ipod capable de recevoir la radio numérique française, il faut un récepteur spécifique, dont la conception est verrouillée par 394 brevets. Certains vont se faire de l’argent là-dessus. Pourquoi pas revenir aux phares jaunes pendant qu’on y est ?

Alternative ?

La relève est prête: la radio passe déjà par internet, avec une offre pléthorique et variée. A la maison, au travail, on a la chance de pouvoir écouter autre chose que des 40 titres qui passent en boucle sur les 5 ou 6 radios musicales. Dès qu’on aura du wimax, le problème de l’auto-radio sera résolu. J’ai découvert des artistes très intéressants sur smoothjazz.com, alors que sur RFM on entend toujours les mêmes titres de Michel Berger. Je n’ai rien contre lui, mais il a fait + que 3 chansons il me semble… Mais voilà, le « pannel » d’auditeurs de référence trouve ça cool. Pas moi,  je zappe viteet met longtemps à revenir.

Entre temps, on va investir des sommes considérables dans un réseau de diffusion national obsolète. Qui va payer ? Nos impôts.

Quelques précisions ici : Une norme contestée ou  DMB – la radio numérique mondiale n’a pas besoin de tes services

______
François

Publié dans Musique. Étiquettes : , , , , . 3 Comments »

3 Réponses to “La radio numérique française tuée avant sa naissance”

  1. François Says:

    Pour être plus précis, les 2 normes sont proches, mais différentes.

    Le DAB+ utilise l’AAC+ pour l’audio, c’est la compression la plus efficace, et n’a pas de canal vidéo. Le DAB+ permet 14 radios dans un multiplex, alors que le T-DMB est limité à 6 à 8 radios dans 1 multiplex.

    La gestion des multplex va compliquer les installations qui vont devoir toutes passer par l’opérateur du multiplex, alors qu’en analogique, chaque radio peut avoir son propre émetteur. Voila qui va générer du CA chez TDF et Orange.

    M’enfin, comme toujours, les zones rurales ne seront pas couvertes, les impôts des ruraux seront utilisés pour que les citadins fassent joujou. Contrairement à la TNT qui est déployée rapidement parceque les fréquences Hertziennes doivent être libérées, comme la FM analogique doit subsister, ça ne sera en fait qu’un surcout pour une double diffusion – n’importe quoi.

  2. Henri Says:

    Le discours de la Ministre lors de la signature est un chef-d’oeuvre de baratin politicien :
    1) on va avoir une meilleure qualité
    2) on va avoir + de programmes
    3) les autres pays européens vont pouvoir nous suivre.

    Dans le monde réel :
    1) la portée des émetteurs numériques est plus faible
    2) le choix du format va réduire le nombre de stations au lieu de l’augmenter
    3) les autres pays sont en avance, avec de DAB/DAB+ en service (Angleterre 85% couverte par exemple), avec des récepteurs qui existent – et pas une prévision de fin 2008 qui ne sera pas tenue.

    Bref, la FM analogique n’est pas morte, elle, heureusement.
    La radio numérique servira principalement à radio france.

  3. François Says:

    Ouais, enfin, vu se qu’on entend sur la FM analogique, s’il y a encore moins de choix pour la radio numérique, faut pas qu’ils s’étonnent d’avoir des problèmes.

    J’en suis désolé, parce que je ne peut pas écouter plus longtemps qu’une matinée avant de saturer complètement, et de mettre 3 mois avant de m’y remettre.

    Heureusement, il y smoothjazz.com et une bonne collection de cd.
    Et pour agrandir ma collection, je viens de revendre mon vieux tuner.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :