Etes-vous Vista Capable avec 3d, aero et tutti-quanti

Bon, et bien c’est parti.
Nous sommes le 30 novembre, et Windows Vista sort aujourd’hui pour les grand comptes.

Rappel des faits:

Les constructeurs sont avertis depuis longtemps des pré-requis techniques de Vista: 1Go de Ram, carte graphique balaise.
En comparant les indications de Microsoft pour XP (128Mo de Ram, celeron 300 Mhz) et la réalité (512Mo, 1Ghz), cela donne une idée du gouffre qui sépare la théorie et la pratique. Si Microsoft annonce 1Go, on peut s’attendre à avoir besoin de 2 à 4 Go.
D’ailleurs, Kevin Rollins, CEO de Dell, a déclaréIls [ndlr :Microsoft] vous disent qu’un Go de mémoire sera suffisant. C’est faux. Il faudra 2 Go pour que ce soit bien”, selon indexel.net

Et si on investissait dans un PC Vista-Capable ?

J’ai été faire un tour chez un grand constructeur de PC pour voir comment évoluait sa gamme, et j’avoue être très décu. Les PC Vista capable de Dell ont du processeur, éventuellement de la carte graphique, mais côté mémoire, c’est plutôt léger : livrés avec 1 Go (alors que le CEO dit qu’il faut 2Go pour que ce soit bien), et surtout un maximun de 4Go, voire seulement 2 Go maxi pour l’optiplex 320.

Si le maxi est trop proche du minimum requis, on comprend bien que l’on risque fort d’être vite déçu.
Moi qui amorti les PC sur 3ans, et qui donc compte bien faire 3 ans avec une machine, je ne me vois pas acheter une machine si peut évolutive. J’achetait déjà des machines ayant ce maximum lorsqu’il fallait 512 Mo pour travailler.

Alors, non, je ne vais pas me précipiter pour acheter des PC vista – capables.

En fait, les constructeurs ont un problème: il faut augmenter les prix pour offrir des machines taillées pour Vista.
C’est bon pour leur chiffre d’affaire, mais mais à condition d’augmenter au même rythme que les concurents.

De la foutaise des prédictions Certains parlent de succès pour Vista, associé à la vitesse d’adoption de celui-ci: Quelle foutaise !

Un produit imposé de force ne peut pas avoir de succès, c’est tout. Si les constructeurs pouvaient continuer de vendre des PC sous 2000 ou XP, ce serait différent, mais sans liberté il n’y a pas de choix, et sans choix pas de succès.

Alors, c’est certain, Vista sera un « succès », d’ici un an les ventes de PC seront dominées par Vista, les utilisateurs feront le même travail avec 2 ou 4 fois plus de Ram… mais ou est le succès la-dedant ?

C’est un peut comme si un violeur en série déclarait avoir du succès auprès de ses victimes.

Un peut fort comme comparaison ? peut-être.

Sur ce « coup » là, c’est vrai que Microsoft ne fait rien d’illégal, c’est légitime de changer sa gamme de produit et d’arrêter les anciens, mais dire à la suite d’un changement imposé que c’est un succès, c’est du baratin.

L’avenir ?

Je bosse depuis plus d’un mois sans windows (une sorte de cure de désintoxication), je suis en mesure de me rendre compte du progrès énorme du poste utilisateur Linux.

D’un autre côté, il est clair que des applications web sont beaucoup plus facile à gèrer que des logiciels lourds et gourmands installés sur un poste lourd et gourmand… tout cela coute cher en investissement et surtout en temps de maintenance. Et pour utiliser des applications web, pas besoin de Vista.

Donc, plutôt qu’investir dans Vista le dévoreur de Ram, je préfère de loin investir dans quelques serveurs et des applications dites web 2.0, mais installées en interne. J’aime bien savoir où sont mes données, et je ne souhaite pas que mes applications soient modifiées sans mon accord. Alors le web 2.0, pour son côté interface homme-machine amélioré, je suis fan, le mode hébergé, pas trop.
Nous allons commencer avec Zimbra pour le travail collaboratif, et pour la bureautique, nous verrons bien si un successeur à Office 2000 est nécessaire – je n’en suis pas convaincu. Je connais Office depuis Word 2, et chaque nouvelle version c’est révélée plus compliquée à gérer. Alors Office 2007, on verra, mais avec un à-priori plutôt négatif :-).

La stratégie de Microsoft est devenue bien compliquée ces temps-ci.

D’ailleurs, comme le dit Bertrand Lemaire « Il pleut à Seatlle ». Je ne suis le seul à avoir des doutes.

Louis Naugès, dans un billet commenté par plusieur salariés de Microsoft pose une question qui déchaine les passions : « Et si Windows Vista et Office 2007 étaient démodés avant même d’arriver ?  »

Je ne suis pas 100% d’accord, parce que la mode est souvent irrationnelle. Toujours est il qu’aujourd’hui, commence  la résistance !

François, Vista résistant depuis ce matin.

Sécurité Informatique: la semaine de tous les dangers ?

FUD, vous connaissez ?

Le FUD, c’est l’ennemi de l’intelligence et de la compréhension.
En semant la Peur, l’Incertitude et le Doute, les mauvais utilisent cette arme pour déstabiliser.

Et en une semaine, on a eu droit à beaucoup de déclarations fracassantes concernant la Sécurité Informatique. Certaines relèvent clairement de l’intox ou sont montées en épingle, alors que des choses plus sérieuses sont passées plus inaperçues.

Et si on triait tout cela:

Select * from DECLARATIONS where rubrique=’Sécurité’ order by FUDLEVEL

  1. Le gagnant de la semaine est incontestablement l’incroyable Steve.
    D’après lui, Linux vole la propriété intellectuelle de Microsoft...
    Ah oui, c’est vrai, SCO coule, il faut un successeur au troll de la décénie…
    Passez par nous ou notre allié Suse pour éviter d’éventuelles poursuites
    (mais pour rien de précis). Vachement crédible le Steve, ouais, même que. Népèche que ces propos sont relayés ici ou , et heureusement, parfois justement recadrés.
  2. Tout le monde tremble, la cryptographie à clés asymétriques est faillible, RSA cracké.
    Bon, faut pas exagérer tout de même. Il faut avoir accès à la machine qui génère la clé privée. Donc, la clé privée d’une machine compromise n’est pas fiable. Mais dans ce cas, si on a accès à la machine, pas besoin de découvrir la clé, les informations non chiffrées s’y trouvent.
    La méthode intéresse les spécialiste, mais la sécurité SSL ou IPSEC n’est pas compromise pour autant.
    Heureusement, certains ne tombent pas dans le panneau.
    .
    Passons maintenant dans le domaine du réel:
    .
  3. Alerte: il y a une faille dans Firefox.
    Un site malveillant peut récupérer les mots de passe enregistrés.
    La fiche bugzilla est intéressante.
    On verra dans combien de temps le correctif sera dispo. Déclenchons le chrono !
    Tient, au fait, IE est concerné aussi, mais moins gravement, car il faut l’intervention de l’utilisateur. Mais les habitutés du click-click sans comprendre devraient se méfier…
  4. Des distributeurs de billets anglais envoyent les données des clients non chiffrées.
    Hein ? en 2006 il y a des GAB sans sécurité et on laisse faire cela ?
  5. Des transferts internationaux de transaction issues de distributeurs de billet sont déchiffrée puis rechiffrées par des passerelles diverses et variées en cours de route.
    Et s’il y a un maillon faible ? alors tout est faible, la chaine casse.
  6. La sécurité des passeports biométriques britaniques en question:
    Après l’écoute des transmission RFID, voici maintenant la super clé secrête cassable en quelques jours
    Vu le temps de déployement requis pour un tel projet, une conclusion s’impose : ça craint !

Au final, certain professionnels de l’informatique devraient arrêter d’employer la technique marketing minable consistant à faire peur, et les médias devraient se méfier du sensationnalisme à bas prix. D’un autre côté, les vrais problèmes doivent être corrigés: des communications financières non chiffrées sur le réseau téléphonique, c’est grave, et des passeports qui ne garantissent pas l’identité, c’est très grave.

Et bien, quelle semaine !

En tout cas, toutes mes félicitations à Marc Oliané de reseaux-telecoms.net et à la correctrice qui truffe les billets de notes d’humour.

J’attends la suite.

François.

Un mois sans windows et sans double-boot

Je ne suis pas du genre à faire des aniversaires, mais tout de même, je vais « marquer le coup » : Cela fait un mois que je travaille tous les jours sous linux, sans double boot.

C’est sur qu’au début, il y a quelques changements:

  • éditeur: j’avais pris mes marques avec notepad++, et je pensais que je ne me ferait jamais à kwrite qui me semblait plus proche du bloc-note. En fait il n’en est rien, kwrite à une interface simple, mais c’est un éditeur performant.
    Après avoir réglé le jeu de caratères pour mes antiques fichiers en iso8859-1, finalement, c’est tout bon. Je commence aussi à travailler avec Kate sur certains projets.
  • voisinage réseau: smb4k j’en reviens pas !
    là aussi, le réglage du jeu de caractère est important, parce que Mandriva est en UTF8 (internationalisation oblige ?), alors ques mes dossiers réseau ont été créés par windows en cp850.

Donc, une fois qu’on a compris que windows n’est pas en UTF8, ça va mieux. Je comprend mieux pourquoi les chinois veulent du linux… l’utf8, c’est bien pour les jeu de caractères non anglophones et non-européens, et Linux est en UTF8.

Sinon, le cube 3d tourne bien, tout cela est bien huilé, et Mandriva 2007 se révèle très stable.

Sur la config des raccourcis-claviers (shortcuts) de compiz, je n’ai pas tout compris, mais je ne désespère pas :-). D’ailleurs, si quelqu’un pouvait me dire à quoi correspond la touche <SUPER> je suis preneur !

La machine virtuelle windows démarre de moins en moins souvent (une seule fois la semaine dernière).

Par contre, un outil me manquait: SQLyog. Je l’ai finalement installé sous wine, ça marche impec. Ce front-end pour MySql est vital pour moi, et là, c’est un soulagement de le retrouver. En visitant le site, j’ai appris que le programme était maintenant en open-source, c’est cool.

Maintenant, quand je dois intervenir sur un poste Windows, je commence à trouver cet environnement vraiment très très pauvre et austère. J’ai l’impression de retrouver les sensations du passage de DOS à Windows, mais au détriment de Windows.

Rigolo comme retour de balancier, non ?

François, mandrivien enchanté.

Le web 2.0 en entreprise

Le web 2.0, c’est le web, bien utilisé. Rien de révolutionnaire, juste la possibilité pour tout un chacun d’utiliser son navigateur en lieu et place d’une application cliente spécifique.

Avantages:

  • accessible sans avoir besoin du dit logiciel client. De chez soi, de n’importe où: le navigateur web est le client universel.
  • pour administrer, c’est tout de même une belle simplification, parce que parfois, dans le client-serveur, le client est particulièrement mal fichu et demande du travail lourd d’administration (paramétrage, mise à jour, dépannage).
    Ici, l’administration est centralisée.

Certaine applications sont populaires, et je ne vais pas en faire la liste ici. Je vais uniquement lister ce qui concerne les applications web 2.0 qui me sembles séduisantes pour l’entreprise.
La différence ?
Les données d’une entreprise sont précieuses, il est vraiment audacieux de les confier à un tiers, fut il solide. Bien entendu, on peut imaginer des conceptions sophistiquées avec les données éclatées (à la bit-torrent) et enregistrées sur de multiples sites, mais ça reste compliqué. Louis Naugès parle d’intranet privatifs hébergés dans 18 à 24 mois – on verra.

En attendant, il existe des solutions disponibles aujourd’hui, offrant aux entreprises qui le souhaitent des outils modernes à installer en interne.

Voici donc quelques domaines webdeux-izables dès aujourd’hui.

Lire la suite »

Administrer un serveur avec des outils puissants.

Les taches administratives sur un serveur sont souvent fastidieuses.
Vous en doutez ?

Exemple pour créer un simple partage réseau pour un nouvel utilisateur:

  • créer un compte, définir le mot de passe
  • créer un dossier utilisateur
  • définir les droits sur ce dossier
  • prévoir sa sauvegarde
  • gérer son appartenance à d’éventuel groupes d’utilisateurs

Si on peut faire cela avec la souris dans une interface graphique pour un compte, vous imaginez bien que pour 10 comptes, au bout de 10 fois 25 clics vous passez au scripts dans une ligne de commande.

Jusqu’au présent, les fans de Windows décriaient les autres systèmes, linux en tête, au prétexte que les taches  administratives devaient être effectuées sous « l’infame » ligne de commande…

Et bien, pour les windosiens qui souhaitent aller plus vite, Microsoft confirme  l’utilité et la puissance du shell unix, avec PowerShell, qui reprend la syntaxe de nombreuses commandes linux.
Une sorte de mtools à l’envers ?

Ce truc s’appellait auparavant Monad et devait être intégré à Vista, mais le voici dispo comme un composant séparé. Il a besoin de .NET framework 2.0 et est disponible sous XP SP2.

Si ça vous dit… c’est par là.

François, fasciné par l’inovation redmondienne.

Toujours plus fort chez les majors.

Enfin, ce qui est majeur, chez Universal, c’est le manque de finesse d’analyse de ses dirigeants.

Si j’en crois certains, Doug Morris, le PDG d’Universal, aurait déclaré au sujet des lecteurs MP3 :

« Ces engins ne sont que des dépôts de musique volée, et ils le savent tous »

Pour lui, a moins d’acheter le baladeur de Microsoft qui verse 1$ par unité à Universal, nous sommes des pirates, des voleurs.

Quelqu’un chez Universal pourrait expliquer à ce Monsieur qu’insulter les gens, les diffamer, c’est laid.
Il doit bien y avoir un service communication dans un groupe de cette importance.

Parce que moi, j’ai acheté un lecteur flash, j’achète des disques (et aussi des dvd Universal), et pour copier mes disques sur mon baladeur je paye déjà une taxe pour la copie privée.
Malgrès cela, d’après lui, je suis un voleur ?

Insulter ses clients, ce n’est pas très constructif…

Dans la série, vous avez peut-être remarqués comment s’oriente le marché de la musique en ligne:

Alors qu’au moment de la discussion de la loi DADVSI les majors et les distributeurs ont fait un forcing pas possible pour imposer leurs DRM et s’offusquer de la licence globale, voici les dernières tendances du moment : le marché s’écartelle en deux positions.

  1. Abandon des DRM, parce que ces mesures sont contre-productives, elles pénalisent les clients et ne gènent pas les contrefacteurs: VirginMedia Yahoo!
  2. Mise en place d’abonnements payants permettant le téléchargement illimité: FnacMusic BuzzMusic.fr Napster
    en fait, ce n’est pas du « téléchargement » mais du streaming, mais il va surement y avoir un malin pour passer en mode « enregistrement ».

On croit rêver.
François, toujours sans MTPB (Moyen Technique de Protection contre la bétise)

Le rap français, c’est pour les nazes

Voila plusieurs fois que j’éteins la radio lorsqu’en voiture je tombe sur la rubrique musicale de France-Info. A chaque fois il est question du Rap français et on a droit à un extrait de Diams beuglant un truc inepte…

Quelle pauvretée, et pauvres jeunes qui écoutent ça.

Je suis sans doute un vieux machin, mais de mon temps on avait à notre disposition des créations de qualité, et même en 33t vinyles (oui, avant les cd, avant internet, avant windows 3.1).

pochette Yes 90125

Pour la peine, je suis retombé en pleine adolescence avec Yes !

Quelles mélodies !
Quelle voix !
Quels arrangements !

A plein régime dans mon baladeur, ça met de bonne humeur.

Si ça vous rappelle de bons souvenirs, un petit tour chez Amazon et vous aurez une perle pour 4 € (+ livraison).

A côté, il me semble que les rappeurs  peuvent retourner se rabiller.

Hein, quoi ? Le style ne vous plait pas ?  C’est trop rock pour vous ? Lire la suite »

Publié dans Musique. 3 Comments »