les abrutis ne s’arrangent pas…

Encore une bonne moisson de spam/scam/arnaques et autres messages débiles.

Au programme: Logiciels pas chers (mais traducteurs hilarants) et pauvre petite fille riche (et maladroite).

Lire la suite »

Publié dans Messagerie. Étiquettes : , . 1 Comment »

La pub pour les nuls

bluray discFranchement, les publicitaires prennent les gens pour des imbéciles.

Cela fait plusieurs fois qu’en regardant un DVD, je tombe sur une pub vantant la super meilleure qualité des DVD BluRay, et ça me fais toujours bien rire.

Quel est le demeuré qui a pondu ce film ?

Parce que, utiliser un DVD (normal – de base), pour montrer la qualité supérieure de la HD, moi, ça me pose un problème de logique. « Regardez la qualité, la finesse de détails, et bal bla bla » avec en comparaison une image dégradée pourave. Ben oui, mais comment puis-je voir la meilleure qualité d’image d’un support sans l’utiliser. Si l’image qu’ils me montrent est de belle qualité, c’est que le support est capable de la transmettre. Pas si nul le DVD. Par contre, il faut bien reconnaitre que tous les lecteurs de DVD ne se valent pas. Voila un bon moyen d’améliorer la qualité de ces DVD.

Ca me rapelle le type qui choisissait un écran HD dans un magasin, en regardant une image qui n’était loin d’être HD…

Ridicule.

_______
François, terre à terre, en basse définition.

Publié dans video. Étiquettes : , , . Leave a Comment »

Tuto: installer VMware sous Mandriva 2008 spring

Je reprend ici le tuto paru en décembre 2006 concernant l’installation de vmware sur mandriva 2007, de manière à contourner 2 problèmes qui risque de vous bloquer avec les versions 2008 et 2008 spring. En fait, les dernières versions des distributions Linux (Mandriva, Ubuntu, Fedora) rencontrent la même difficulté.

En avant !

Définitions:

Il faut commencer par choisir le produit souhaité:

  1. VMware-server permet de fabriquer et d’exécuter des machines virtuelles vmware.
    VMware Server Console est l’interface permetant de gérer un serveur vmware (vmware-server) local ou distant
    Il existe également un outil de gestion via une interface web à utiliser à la place de la console.
    Ensuite, pour fabriquer une machine virtuelle, il faut régler quelques paramètres (Ram allouée, nombre de CPU, espace disque, périphériques dispo (réseau, cd), puis allumer la machine qui va bouter dans une console. En lui donnant accès au lecteur cd, la machine démarre et boute sur le cd d’installation que vous avez mis dans le lecteur.
  2. VMware player permet simplement d’exécuter une machine virtuelle fournie toute faite.
    On en trouve pas mal chez vmware, mais pour des questions de licences, aucune machine virtuelle Windows n’est disponible. Sinon, il y a aussi vmware converter qui permet de transformer une vraie machine, installée, en machine virtuelle.

Il faut donc choisir server ou player. N’installez pas les deux.

Sources:

  • Documentations vmware. Télécharger la doc selon le produit souhaité : vmware player ou vmware server
    avoir la doc sous la main en local semble plus qu’utile en cas de problème, surtout pour gérer un serveur.

Pré-requis:

  • Avoir suffisament de RAM: avec moins de 512Mo, ce n’est pas tellement réaliste. Tout dépend de la machine virtuelle executée; 256 à 380 Mo pour un win2000, 64 à 128Mo pour un win98, 256Mo pour un linux léger….
  • télécharger les binaire rpmTéléchargement de vmware server
    Pour le serveur : espace téléchargement Durant le téléchargement, profitez-en pour vous enregistrer, de manière à recevoir votre No de série, indispensable pour installer le server.Téléchargement de vmware player
    Pour le player : espace téléchargement
  • avoir les cd de mandriva, ou les avoir copiés en local. Il faut en particulier kernel-devel correspondant à votre noyau.
    Si vous avez utilisé Mandriva One (le lice-cd), il faut ajouter dans le gestionnaire de médias, 1 ou 2 serveurs FTP contenant les rpm de mandriva, car il vous manque make, gcc, gcc-c++, et kernel-devel et leurs dépendances. Faites Ajouter une source personnalisée, et entrez au moins un site. La liste des mirroirs de téléchargement est là.
    Vous pouvez prendre par exemple le lien suivant qui pointe vers les rpm pas les images iso des cd:
    ftp://ftp.free.fr/mirrors/ftp.mandriva.com/MandrivaLinux/official/iso/2008.1/i586/media/main/release
  • Nota sur les appellations des noyaux :
    Les sources sont dans les paquets « kernel-devel ». Il y a des noyaux laptop pour les portables, et sur la One 2008 je n’ait pas pu trouver le paquet devel correspondant. J’ai installé un autre noyau (desktop), avec ses sources (devel), et mis le bon lien sur /usr/src/linux, pour que ça marche.
    Tapez uname -a pour connaitre la version de votre noyau.

Lire la suite »

Durée de vie des lecteurs de DVD

J’ai un problème avec les DVD, ou plutôt avec les lecteurs de DVD.

En 10 ans, j’en suis à mon 3ème lecteur DVD mort. A chaque fois, au bout de 3 ans, le lecteur ne parvient plus à lire les films sans erreur: ça bloque, ça saute. On commence par devoir bien nettoyer le disque pour que ça passe, et puis à force, cela ne fait que s’agraver, et je craque : je change le lecteur.

Au passage, j’y gagne un équipement plus performant: du simple lecteur, je suis passé au combo lecteur dvd-graveurCD, puis au graveur DVD …. mais tout de même, je trouve que la durée de vie est très courte : 1000 heures.

Calcul: 10 ans / 3 lecteurs * 50 semaines par an * 3 films par semaine = 500 films d’environ 2 heures.

Dingue, comparé au MTBF annoncé à 50 000 ou 100 000 heures.

Et bien voila l’erreur: le MTBF concerne la probabilité d’une panne, mais pas de l’usure « normale » de la diode laser.

Suis-je le seul à avoir remarqué la faible durée de vie des lecteurs ?
Que font les association de consommateurs de dvd ?
Est-ce normal alors qu’on parle de développement durable de vendre des appareils ayant une durée de vie si courte ?

Parce que 1000 heures pour un composant électronique c’est vraiment très-très court. Les lampes devaient durer à peut près autant.


_____
François

Publié dans Informatique. Étiquettes : , . 1 Comment »

Mandriva 2008 spring – passez à l’heure du printemps

Enfin une bonne nouvelle: la version Mandriva 2008.1 SPRING est disponible !

Chouette. Trop impatient j’avais installé la RC2, je vais pouvoir passer à la version finale, et j’en suis très content, parce que :

  1. Elle arrache cette version !
  2. C’est la dernière évolution de KDE3.5 – très aboutie (même si KDE 3.5 est compliqué dans l’arrière cuisine à ce qu’il parait). Les menus en style Kickoff me sont devenus indispensables.
  3. On peut tester KDE4

La liste des nouveautés est disponible en anglais. Il y a des captures d’écran compréhensibles dans toutes les langues.

Le mieux est d’utiliser BitTorrent avec le client de votre choix (KTorrent, Azureus, µTorrent).

Les torrents sont disponibles à cette adresse : http://torrent.mandriva.com/public/

Reste à choisir la version :

  • 2008.0 : la version précédente.
  • 2008 spring : la dernière version
    • ONE (1 Live Cd installable)
      Un seul Cd amorçable, pour tester sans modifier son système, que l’on peut installer.
      La version ONE contient des pilotes non-libres, ce qui peut-être pratique. D’un autre côté, vous ne pourrez pas facilement compiler un module. Evitez cette version si vous comptez installer VMWare par exemple. Par contre, sur un portable, c’est un bon choix pour avoir la meilleure reconnaissance matérielle.
      Disponible en version KDE ou GNOME avec des version spéciales pour les langues asiatiques.
    • FREE
      La version complètement open-source, dispo en 3 CD (CD1, CD2, CD3), 1 DVD, 1 DVD 64 bits

Si vous ne pouvez pas utiliser bittorrent, téléchargez le ou les fichiers ISO, mais les miroirs vont être bien chargés pendant quelques jours.

A noter une info intéressante au niveau de la réputation de Mandriva.
Il y a toujours des lourdingues qui méprisent Mandriva trop « grand public », pas assez techno, et bla bla bla, comme si c’était la distribution des ménagères de plus de 50 ans, et que pour un jeune, il fallait une distribution dont le nom commence par un U.

Il faut arrêter avec ça.

Ubuntu, c’est bien (les forums sont très efficaces), Debian c’est bien, Suse c’est bien (compiz ça vient d’où ?), RedHat c’est bien. Fedora c’est bien. Même Open-Solaris, c’est surement très bien. Avoir le choix c’est bien. Licence, tarif, financement, moyens, on a le choix. Ce serait peut-être plus simple s’il n’y avait QUE Windows. 😉
Evidemment, lorsqu’on connais bien une distribution, on y est plus à l’aise que sur une autre. Cela ne fait pas de l’autre un navet. La reconnaissance du matériel est différent selon les distributions, en fonction des orientations prises (pilotes propriétaire ou pas, versions stables (plus anciennes) ou presque finales (plus récentes), etc. Je déteste particulièrement les remarques acerbes sur les forums où un crétin déclare : « J’ai essayé la distrib bidule sur mon pécé et le matériel trucmuche n’était pas reconnu, donc elle est complètement nulle cette distribution, je la déconseille ».
Pour la technique, chez Mandriva, ce ne sont pas que des assembleurs de rpm. Le concepteur de K3B est payé par Mandriva. Seules 3 distributions participent au développement du noyau (RedHat, Novell, et Mandriva). Alors oui, je préfère Mandriva, mais je travaille aussi sur d’autres distributions, et le fait qu’un fichier de config soit ici ou là ne change pas grand chose.

Bref, je suis impatient d’installer Mandriva 2008 spring.
Dépèche toi KTorrent, mais dépèche toi… bon je vais augmenter la bande passante dédiée au téléchargement.

______
François, Mandrivien pas raciste.

L’image du jour: 3 semaines de patience

//www.dinosoria.com/crocodile_marin.htm
Dans 3 semaines, je fonce et j’avale, c’est caïman sur !

Pour l’image de marque, on verra les dégâts + tard.

Et pour échapper au crocodile, voici quelques bons conseils de wikipédia :

Le fait de tourner sur soi-même ou de courir en zigzag ne perturbe aucunement les crocodiles, au contraire : possédant un sixième sens que nous n’avons pas, ils ressentent les vibrations. Donc, courir en rond ou s’agiter les renseigne un peu plus sur votre position. Cela doit donc être évité.
Grimper dans un arbre pour éviter un crocodile pourrait sembler être une bonne idée. Mais, les crocodiles peuvent attendre plus de 6 mois sans boire et un an sans manger. Donc, s’il a décidé que vous êtes son prochain repas, il attendra tranquillement en bas de l’arbre.


Si seulement ça pouvait aider jerry !

crédit photo: PandiYan.

Zones d’ombres pour silverlight

Tient, une pub Microsoft sur visual studio 2008, on me propose d’en savoir plus, je clique.

Je tombe sur un site qui me propose à chaque page de télécharger silverlight… soyons fous: j’accepte … et puis … rien.

Ah oui, le client riche c’est pour Windows et MacOS, mais Linux n’existe pas, donc, pas de client. Bon, ça doit être le résultat de la nouvelle politique d’ouverture et d’interropérabilité.

Comme je sais que j’existe, je continue mon exploration, et quasiment la seule chose que je peut consulter c’est la licence. Vous l’avez lue ? Surement pas, comme 99,99% des gens.

Alors, pour les curieux, voici quelques extraits, la version originale est là.

3. En installant le logiciel et en ne refusant pas d’utiliser cette fonctionnalité, vous consentez à ce que Microsoft recueille certaines informations et au téléchargement et à l’installation automatiques de mise à jour.

Juste avant, il est question d’ip, de version et langue d’os et de navigateur, ce qui est normal pour une mise à jour, mais pourquoi ce flou après coup ? Quelles sont ces certaines informations ?

Plus grave :

4. LA LICENCE DE CE PRODUIT VOUS EST CONCÉDÉE D’APRÈS LES TERMES DE LA LICENCE DU PORTEFEUILLE DE BREVETS DE VC-1 DANS LE CADRE D’UNE UTILISATION PRIVÉE À BUT NON COMMERCIAL PAR UN CONSOMMATEUR POUR (A) L’ENCODAGE DE VIDÉO SELON LA NORME VC-1 (« VIDÉO AU FORMAT VC-1 ») OU (B) LE DÉCODAGE DE VIDÉO VC-1 ENCODÉE PAR UN CONSOMMATEUR ENGAGÉ DANS UNE ACTIVITÉ PRIVÉE À BUT NON COMMERCIAL
J’en conclus qu’on ne peut utiliser silverlight au travail – pas cool. Bien entendu, cela ne concerne que la fonctionnalité vidéo mpeg vc-1, ou son implémentation dans wmv, mais quel utilisateur va se souvenir qu’il peut faire telle opération et pas telle autre ? Est-ce bien raisonnable en 2008, un client riche interdit de vidéo ? D’ailleurs, la FAQ et les pages produits vantent les possibilités vidéo (HD 720p), qui sont par ailleurs interdites d’usage par la licence, dans certains cas – lisez bien pour comprendre.
Voila qui est finalement assez peut user-friendly.

Finalement, je pense que Flash a encore plein d’avenir.

Il faudrait juste qu’Adobe se magne avec la version 64bits. Parce qu’on nous vends des machines 64bits depuis un moment, mais les utiliser avec un OS et des logiciels 32bits, je ne voit pas bien l’intérêt. Au moins sous linux il y a nspluginwrapper, mais ça reste un pis-aller.

NB: ceci n’est pas un poisson d’avril 😉