Printemps

Le printemps arrive, et avec lui des envies de belles images. Comme l’an dernier, je publie ici quelques images pour l’occasion, mais cette fois elles ne sont pas de moi.

C’est ce qu’il y a de bien avec Picasa, FlickR et autres : si vous cherchez des fonds d’écran printaniers, le web regorge désormais de photos sympa… Au hasard du web, j’ai trouvé ces quelques fleurs. Cliquez sur une photo pour visiter l’ensemble de la galerie:

Je trouve Picasa beaucoup moins pratique que FlickR, mais , bon, c’est au choix du photographe. C’est néanmoins curieux de la part de Google et WordPress, qui habituellement fournissent des outils très bien fichus.

Le succès de FlickR est certainement lié à l’ergonomie de son application. Par contre, son avenir m’a l’air bien sombre 😦

Allez, hauts les coeurs, c’est le printemps !

NB: J’espère ne pas enfreindre le (c) de l’auteur. Au besoin, mon adresse est dans la page About.

______
François

Publicités

C’est le printemps x3

Springtime :Printemps

  • Comme le chante Donald Fagen
  • Comme le montre la photo. (cliquez dessus pour avoir un fond d’écran)
  • Comme s’intitule la nouvelle Mandriva 2007.1 disponible !

 Lien de téléchargement ici.
A vous de choisir entre:

– mandriva One : 1 live Cd à installer (en KDE ou en Gnome)
– mandriva free : 4 cd ou 1 dvd

Liens bittorrents dispo et fonctionnel.

François.

Abérations environnementales

Bon rassurez-vous, il n’y a pas de politique sur ce blog.

Je dois même dire que les débats politiques et la frénésie engendrée par les élections présidentielles françaises m’agacent au plus haut point, surtout sur les question écologiques. Vous allez voir, ils vont tous devenir écolos par peur de la notoriété de Nicolas Hulot, et toute cette agitation, tous les « engagements » de campagne seront vite oubliés après les élections.

Pourtant, c’est important l’écologie, et le respect de l’environnement mérite mieux que cela.
Mais préserver l’environnement et caresser les électeurs dans le sens du poil sont des objectifs divergeant.
Si on veut agir pour l’environnement, il n’y a pas 36 solutions: il faut optimiser l’utilisation des ressources naturelles.

C’est comme en informatique, il y a plusieurs manières de programmer :
– comme un bourrin sans rien optimiser (et à chaque version il faut doubler la RAM),
– comme un artiste en ne faisant rien d’inutile, en étant conscient que chaque élément chargé en mémoire, que chaque requête SQL peut pénaliser la performance de l’ensemble.
En fait, certains développeurs font du développement durable sans le savoir !

Alors, voici 3 domaines dans lesquels il faut agir, c’est à dire passer à l’acte, pas se contenter de paroles: l’électricité, l’eau et le pétrole.

Pas question non plus de se joindre au catastrophisme ambient sur le réchauffement climatique, parce qu’a mon sens, à force de crier au loup, et à dire n’importe quoi sur le sujet, certains nuisent à sa crédibilité. Si on a une belle arrière-saison ça y est, c’est le réchaffement climatique – n’importe quoi !
Le réchauffement climatique c’est sur la moyenne, et cela représente 1 à 2 degrés par siècle. L’effet peut être important, mais lorsqu’on est 10° au dessus de la « normale saisonnière » ce n’est pas 10° de réchauffement climatique, heureusement.

Alors plutôt que de jacasser, de se pencher sur des prévisions impossibles (dans 10 ans on aura tel climat rendez-vous compte ma bonne dame, alors que le temps dans 3 jours est bien souvent imprévu) autant agir la où c’est facile et utile.

Donc pas de bla-bla, il faut du résultat :

Lire le reste de cette entrée »

y’a plus de saison ma bonne dame…

Pauvres citadins…

Je vous plains vraiment lorsque je regarde le prix des fruits de saison dans les magasins.

  • 4.75 € le kilo de pèches
  • 40 € le kilo de franboise !
  • 36 € le kilo de groseilles !!!

Il doit y avoir un problème quelque part, parceque ce sont des produits de saison.

Alors que le prix en cette saison devrait être raisonnable, c’est le même tarif que pour avoir des fraises en décembre: débilité commerciale.
Avec un bout de terrain de pas grand chose, c’est vraiment facile de récolter quelques kilos de groseilles. En se moment c’est la pleine saison, avec quelques pieds on ramasse des kilos, et ça ne coûte rien. Les pèchers ont les branches qui cassent sous le poids des fruits.

Alors cet hiver, qui c’est qui va se régaler avec des gelées de groseilles et de framboises, hummm, c’est le François.

C’est tout de même dingue que les parisiens soient des vaches à lait.