Test de Fedora Core 6 Live-Cd

Logo FedoraAprès avoir téléchargé FC6 live-cd, voici mes premières impressions :

Démarrage:

  • Au début du démarrage, j’ai eu peur : 30s ou le système ne fait rien, c’est long. Finalement il y a eu un message concernant ata2 avec un timeout de 30s. Curieux.
  • Le démarrage se fait en mode texte, pas très beau.
  • Comparatif du temps de démarrage sur ma machine : (1 min 15 pour Mandriva Free installée sur le disque)
    Fedora Core 6 Zod Live-CD
    : 3 min 40 (et il faut encore passer en clavier français et changer de fuseau horaire)
    Mandriva One 2007 version KDE : 2 min 48 (y compris les questions de langue)
    Mandriva One 2007 version Gnome : 2 min 40 (y compris les questions de langue)
    Ubuntu 6.10 Edgy Eft: 2min 17 (mais il faut encore trouver le clavier français et télécharger les packs de langue)
    Knoppix 5.0 : 2 min 00

Sans appel: Fedora Core 6, c’est lent à démarrer !

Bureau:

  • La où Mandriva fait fort avec drake3d, Fedora fait dans le discret : il faut aller chercher dans le menu System, Preferences, Desktop effects pour activer les effets 3d.
  • Le système démarre en anglais, avec clavier anglais et fuseau horaire de New-York. Mouais.
    Je trouvais Mandriva lourd avec ces questions au démarrage, mais au moins, on a pas a chercher dans les menus pour passer au clavier français.

Utilisation:

  • Cette version semble bien fonctionner, si on accepte les menus anglais.
  • Par contre, le live-cd est moins complet que Mandriva One, il manque en particulier :
    – OpenOffice.
    – Firefox est toujours en version 1.5.0.8
    – XSane pour utiliser un scanner
  • Je n’ai pas réussi à imprimer, ni sur un serveur cups distant qui marche par ailleur, ni en configurant localement une imprimante réseau.
  • Pas de KDE, c’est du Gnome, avec un thème simple, voire austère. J’aime KDE et je l’assume pleinnement !
  • Avec une connexion internet, l’installation de logiciels marche très bien, même si l’intérêt sur un live-cd reste limité.
  • Pour dépanner un PC, ne comptez pas avoir accès au disque local si facilement: le disque local n’apparaît pas dans les médias, il faut le monter manuellement. Pas pratique, mais ça doit être la nouvelle mode. Pour un dépannage, je trouve Knoppix toujours supérieur.

Donc, clairement, pour un bon live-cd de demo, je préfère largement Mandriva One !

On se retrouve avec un vrai environnement de travail, dans sa langue, avec tous les outils. Faire une démo avec un système anglophone, il y a mieux…

J’espère que les fans de Fedora, et la communauté des testeurs et traducteurs ne m’en voudront pas. Je n’ai rien contre Fedora, j’ai plusieurs serveurs qui fonctionnent sous Fedora au travail, mais je trouve que Mandriva fait un super travail au niveau de la finition.

Prochainement, je testerai la dernière Ubuntu, pour comparer. Je viendrais ajouter le temps de démarrage ici.

En attendant, à +

François, toujours mandrivien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :